jeudi 20 septembre 2012






Mes cheveux sont bizarres depuis hier.  Je dormirais comme dimanche.  Je porte des nouveaux dessous aujourd'hui.  Je voulais te voir.   Je suis tannée d'être la folle, celle qui sent tout éclater sitôt qu'elle doute, celle qui pleure devant toi, celle qui complique tout et qui de par ses gestes a tendance à prouver le contraire de ce qu'elle prétend.  Je m'étourdis.  Je veux être avec toi.

Pourquoi est-ce qu'on en veut toujours plus, dans le fond?  Quelques épisodes de Community, des chats, deux ou trois bonnes chansons, un baiser, puis tout semble impeccable.  Pourquoi se casser les couilles en cherchant continuellement à en avoir plus?  Merde, je m'énerve.  Merde, tu m'as vue.  Et c'était parfait.  Un parfait unique, pas comme dans ce qu'il y a de meilleur, plutôt une perfection comme un baume.  Qui permet de simplement poursuivre.  

Mais merde, je me laisse aller.   























samedi 15 septembre 2012





Une liste, qui m'en a déjà inspiré une autre, alors la suivante ne devrait pas tarder.  Mais pour l'instant...


Les irritants majeurs (mais somme toutes très mineurs) dans une journée :

  • Perdre le bout du tape quand vient le moment de s'en servir.  Que ce soit du gros tape ou bien du simple scotch tape.  Chercher le p'tit coin pis recommencer, ça fait suer.
  • Se rendre compte de l'absence de papier torche-cul seulement après avoir fait ce qui devait être fait.  Surtout si on n'est pas chez soi.
  • Attendre tes réponses.
  • Être pogné avec des mouches à fruits.  Y'a quelque chose de vachement enrageant à la vue d'une nuée de ces viarges d'insectes.  Et c'est qu'elles ne semblent jamais s'en aller, les connasses.  Elles reviennent sitôt qu'on les croyait vaincues.
  • Entendre une chanson poche à la radio quelque part et l'avoir dans la tête pour le restant de la journée (liste de tounes nulles qui restent dans'tête à venir).
  • Sentir le revers du rideau de douche qui colle sur sa cuisse ou ses fesses pendant qu'on se lave.  Bien franchement, je préfèrerais me faire pelotonner par bien des choses et bien des gens plutôt que par ce truc.
  • Ne pas trouver un livre qui pourtant s'affiche encore en inventaire.  Surtout si le client est là et attend.
  • Constater qu'un aliment est périmé alors qu'on s'était promis de le déguster là, là.
  • Rater l'autobus.  Encore plus si on le voit filer.
  • Trouver du vomi de chat.  Dans les draps ou sur le divan, ça irrite rare.





dimanche 2 septembre 2012






I'm mad.

Mad as can be, mad as you see, I'm mad.

Mad for waiting, mad for changing, I'm mad.

Mad hair, mad mind, mad profile, mad feet, bad taste, sad nails... 

I'm mad.










 


samedi 1 septembre 2012




Gouttes d'un grabuge imminent

Je te dessinerai la note

Toi tu fêtes et moi je membrane

Je dormirai des lunes