dimanche 15 juin 2008





Aujourd'hui, je suis allée faire des courses avec ma soeur. Je me suis dénichée plein de trucs. J'ai trouvé un chandelier sur pieds à six têtes (quelle physionomie pour une tour décorative semblable) à mettre dans un coin de mon futur salon. Ça fera joli et ça sentira BON la mandarine et je-sais-plus-quoi. J'ai une phobie des odeurs inintéressantes. J'en ai si peur qu'il me prend une envie de l'installer à l'instant, mon affaire à chandelles, et de le mettre dans mon salon actuel, tout près du coffre qui soutient l'engin télévisé que mes parents m'ont refilé. Ça ferait déjà joli, même ici, mais madite soeur m'a suggéré d'attendre, puisque de toute façon il ne reste plus que deux semaines avant que je déménage.

IL NE RESTE PLUS QUE DEUX SEMAINES AVANT QUE JE DÉMÉNAGE. Ou à peu près.

J'ai aussi acheté une doudou pour mon futur chat. Il aura une couverture bleu foncé que j'insèrerai dans sa cage de transport, son propre «Pet Taxi», pour suivre l'exemple de la cage du lapin bossu et édenté de ma frangine (il est plus beau que ce que la description que je viens d'en faire le suggère). Mon futur chat qui ne s'appelle pour l'instant que Merlin et qui portera plus tard les noms de Juan Ignacio Gris, en l'honneur du peintre Juan Gris et de la suggestion de mon dévoué ami la Mule-de-ma-vie. Pour les plus conventionnels, vous pourrez utiliser Merlin (ce que je ne recommande pas, puisque seuls son vétérinaire et le dossier médical le concernant se serviront de cette appellation), ou vous restreindre à Juan ou à Ignacio, ou même au surnom de ce deuxième prénom espagnol, soit Nacho. Vous voyez qu'on peut toujours s'arranger, avec moi.

Un panier à linge rond en rattana s'est foutu devant moi alors que je faisais la queue pour payer le bout de tissu qui appartiendra à mon félin. Je n'ai pas eu d'autre choix que de l'ajouter à mes achats. Ce sera plus beau, dans ma future «salle de lavage», je n'aime pas tant les sacs de linge sale...

J'ai commencé à équiper l'existence de cedit futur compagnon. Litière, peigne, pelle à tas, plat à bouffe et eau, check. Je me suis extasiée devant un lapin tête-de-lion (voilà bien le seul animal arborant cette coupe, autre que celui qui porte autant le nom de la coiffure que celle-ci, que je trouve cute, par là j'entends qu'un chien ou un chat qui subit cette torture fait, à mes yeux, atrocement pitié) , mais je l'ai laissé là. Il y a des limites, quand même, et comme ma soeur m'a fait remarquer, je déteste l'odeur de ces créatures (mais Velours, je t'aime quand même).

Et je n'aurais pas pu quitter le centre commercial sans visiter La Bonbonnière. Jujuuuuuuubes, pour une couple de semaines à venir. Ou seulement une. Ou peut-être même quelques jours. Je tâcherai de me rationner.

Alors, j'ai hâte. Et j'attends. J'aimerais décorer tout de suite, peinturer avant, tout placer par la suite. Tout envahir ici, enlever avant de partir puis tout remettre là-bas, dans mon futur chez-moi. M'infiltrer dans les pièces, les murs, les meubles. Pourquoi attendre? J'ai envie de visser le chandelier, de le mettre sur pieds et d'embaumer l'appartement, y habiter quand même, deux semaines avant de le quitter.

Je n'ai pas envie d'attendre. Partons pour St-Fulgence maintenant. Mettons à la porte la présente locataire de mon futur appart. Voyons mille shows. Allons voir Boston, visitons la Suède, l'Égypte. Maintenant. Ou demain, mais je n'attendrai pas longtemps.












5 commentaires:

  1. Où est St-Fulgence ? o_O

    Tu es vraiment obsédée des odeurs, au point de m'aveugler en m'aspergeant de parfum dans les yeux. Espèce de démente !

    J'ai bien hâte de visiter ce nouvel appartement. Surtout que ce ne sera qu'à cinq minutes d'autobus de chez moi, plus ou moins (mettons dix...). Quel bonheur ce sera !

    RépondreSupprimer
  2. C'est dans la région du Saguenay/Lac St-Jean, au nord-est de Chicoutimi.

    Mille excuses de t'avoir aspergé et ce, sûrement plus d'une fois, hihi!

    RépondreSupprimer
  3. J'aime bien être aspergé, surtout si je peux crier au meurtre dans le parking !
    On se voit bientôt ?

    RépondreSupprimer
  4. Trash ma vie, mouche-robuste !

    RépondreSupprimer
  5. Hahahaha, t'es fou! Je la trasherai, oui!

    RépondreSupprimer