vendredi 11 septembre 2009






Je partage ici une de mes naïves et puériles suppositions : je croyais qu'à mon âge, on ne perdait plus ses amis. Je pensais que, dépassé le cap des 20 ans disons, tous les gens qui vous avaient suivi jusque là continueraient de le faire pour l'éternité. Parce que je me disais qu'avec la maturité, l'expérience et plein de trucs qu'on acquiert avec les années, il n'y avait plus de conflit qui puisse être fatal à un lien d'amitié. Ou d'obstacle, ou d'épreuve. Là pourtant, je perds des amis, je le sens. Ils tombent comme des mouches. Ou comme des choses qui tombent, tout simplement. Et s'évaporent.

Je suis consciente que la vie sépare bien des chemins, que le temps, la disponibilité, la distance et plusieurs autres facteurs peuvent éloigner des individus. Et je connais le principe des amis «de passage». Mais moi je n'efface personne. Et je ne veux pas me répéter que c'était bien plaisant le temps que ça a duré, que maintenant il faut passer à autre chose. Quand on m'ignore ou qu'on me met de côté, je me mets à me traiter de out. Ordinairement, je me fous pas mal d'être in ou non. Ce sont mes amis qui me font lever, c'est à cause d'eux si des fois je suis drôle, grâce à eux que je me fais de nouveaux amis.

Je ne suis pas fâchée contre ceux et celles qui me tournent le dos, volontairement ou pas. Je suis juste déçue. Triste à en pleurer. Mais pas fâchée.









4 commentaires:

  1. Julie13/9/09

    Oh que je te comprends jolie Sylvianne... J'ai le même problème... la vie est ainsi faite on dirais... et je dois dire que je la déteste pour cela... mais bon! il faut vivre avec :)

    RépondreSupprimer
  2. sebastien13/9/09

    Mais n'oublie pas qu'il y aura toujours au moins un garçon qui t'aime bien et qui sera là pour tout le temps du moins... pour cette vie en tout cas. Oh pis chez l'yable, on va passer l'éternité ensemble avec les chachous!!!!!

    RépondreSupprimer
  3. Je t'aime, Sflvaun et je ne t'efface pas non plus.

    RépondreSupprimer
  4. Il n'est jamais trop tard pour reprendre contact parfois... Je pensais à toi dernièrement et je me disais que ça serait bien de te revoir, mais je ne l'ai pas fait par manque de temps, par peur ou autre raison qui n'ont pas raison d'être. Je sais, c'est lâche comme comportement et j'en suis désolé... Tout ça pour dire que ça me ferait plaisir de te revoir si tu veux ;)

    RépondreSupprimer