jeudi 3 juillet 2008




Je crois que je suis nulle en déménagements. Nulle, poche, pourrie, lente. Remarquez, j'espère ne pas avoir l'occasion dans le futur de me pratiquer assez souvent pour me faire la main et acquérir une vitesse record, je n'y tiens pas tant... Je dis ça, et pourtant, mon premier 1er juillet s'est très bien passé. C'est maintenant, au soir du troisième jour, que je m'essouffle. Que nous nous essoufflons tous, en fait. Mon père aussi en a ras le bol.

Tout a été déplacé, charrié d'un espace à l'autre. Trois couleurs sur cinq ont été apposées sur les murs. L'Internet et le téléphone ont été branchés. Les électros, la table et les chaises ont été livrés, en plusieurs morceaux mais faciles à assembler. Ne reste plus qu'à placer le flafla. Les stores, les rideaux. Les meubles au bon endroit. Mais voilà: je ne sais pas comment aménager mon coin salon/cuisine! C'est plus petit que dans mon souvenir (mais pas trop au point d'en être déçue). Et il y a trop de fils dans cet espace. Mais je viendrai à bout de ce dilemme.

Il y avait longtemps que j'avais envie/besoin de mon chez-moi à moi. Et je l'ai enfin! Mon découragement à la vue des pots de peinture et du fouillis total ne viendra pas déloger mon contentement et ma joie de vivre enfin seule (et ce, même si je n'ai pu vraiment profiter de cette situation encore), oh non!









2 commentaires:

  1. Julie4/7/08

    Je suis d'acord avec toi. quoi que j'lai fait que très peu, habiter toute seule c'est spéciale... de savoir que ya rien ni personne qui peut te déranger... J'ai vraiment hate a septembre justement pour avoir ce plaisir de liberté totale... De savoir que si cé sale, au moins cé moi qui l'ai sali! De pas avoir a me stresser de réveiller qq1 si je décide de faire mon épicerie a 2h du matin! ha... bientot je serais bien!! Contente pour toi Sylvianne tu mérite d'être bien pis heureuse!

    RépondreSupprimer
  2. Merci Julie! Bonne liberté prochaine à toi ;)

    RépondreSupprimer