mercredi 15 août 2012





Ben voilà c'est fait, mon grand frère est marié.  Ça a été plus qu'agréable de prendre part aux festivités qui entouraient l'événement.  Ce genre d'occasions amène toujours son lot d'anecdotes et de souvenirs, agréables ou pas, et ce mariage ne fait pas exception à la règle.  Remarquez qu'il en contient davantage d'heureux que de malheureux, selon moi.

Tout d'abord, le prêtre.  Caius Pupus en personne, pour ceux qui ont vu Les douze travaux d'Astérix.  Il parlait aussi lentement, avec aussi peu d'entrain, mais sans aucune diction ou articulation que ce soit.  Je dois bien avoir saisi environ quatre mots de toute la cérémonie.  Et il se déplaçait aussi lentement qu'il s'exprimait.  J'étais certaine qu'il souffrirait d'un arrêt cardiaque ou de n'importe quel autre malaise à tout moment.  Pendant un instant, j'ai cru que si ce n'était lui qui mourrait sur place, ce serait moi.  D'ennui, vous voyez.  Après la messe, qui s'est tout de même déroulée rondement, il y a eu la réception.  Nous avons accueilli les mariés avec des confettis, nous avons dansé.  Et même : MON PÈRE A DANSÉ!  Une bonne partie de la soirée, et jusqu'à la fin.  Ma soeur et moi avons eu droit à la danse père et fille(s).  D'agréables moments.  J'ai eu la surprise d'assister au numéro que mon frère avait préparé lorsqu'est venu le temps d'enlever la jarretière avant de la lancer aux messieurs célibataires.  Il s'est improvisé danseur à gogo le temps d'une chanson et c'était, ma foi, très réussi!  Pour vous rassurer, parce qu'il y avait bien des grands-parents, des tantes, des oncles, des parents et des enfants présents, il s'est arrêté à la chemise... 

Le lendemain, nous fêtions son anniversaire.  Un barbecue avec la famille et les amis.  Même Max, le chien boxer, avait enfilé son noeud papillon pour ses apparitions.  Beaucoup trop de bouffe en si peu d'heures...  Il y avait même des excellentes ployes, préparées par Lisa, une de demoiselles d'honneur.  Un peu de soleil, de la pluie, un petit feu, de l'alcool, un jeu de cartes pour lequel j'ai inventé la pire règle, paraît-il (toujours garder un oeil fermé, c'est vraiment souffrant à la fin).  Du plaisir.

Le dimanche a été plus que relaxe.  Lecture, sieste, moment peinard en soirée devant la télé avec ma mère, ma soeur, mon frère et ma nouvelle belle-soeur.  Il y a des gens qui accumulent beaucoup trop et vivent donc dans une DUMP, vous le saviez?  Je pense ici à l'émission Hoarding : Buried Alive, l'émission qui passait alors à TLC.  C'est vraiment horrible.  C'est pire que ce que l'on peut imaginer.  Un cadavre de chat a été trouvé enfoui sous la crap, des meubles et des articles divers dans la demeure d'un couple...  Un cadavre vieux de plus de deux ans!  Hal-lu-ci-nant.

J'ai regagné Québec lundi.  J'ai compté quatre cadavres de mouches trouvés ici et là dans l'appart à mon retour.  Merci les chats (au moins ce n'était pas les leurs?!).  Hier, nous sommes allés jouer dans l'eau à Valcartier.  J'ai entendu mon frère prononcer "ma femme" pour la première fois.  Il a encore besoin d'un peu de pratique...!  Nous avons vu une marmotte en bordure de l'Amazone en train de grignoter et de vraiment se foutre de tous ces gens qui la pointaient du doigt ou qui pataugeaient bruyamment dans l'eau.  J'ai aussi vu Patrick Hivon, le comédien.  Aujourd'hui, j'ai réécouté Walk the Line et je me suis acheté un calmar.  Sergio J. Squid, qu'il s'appelle (grâce à Hugues).  Et puis je me suis demandé ce que pouvaient bien faire des boxers sur le trottoir tout près de la porte de mon bloc, et comment ils ont atterri là.  Des rayés rouge et noir, avec une espèce de logo.  Alors si jamais vous cherchez les vôtres...












2 commentaires:

  1. Anonyme17/8/12

    Je suis déçu ! ...
    Tu n'as pas mentionné que tu as vu ton père danser comme un déchaîné pratiquement toute la soirée, du moins, jusqu'à la fin !!!
    Encore un excès de malhonnêteté ...

    RépondreSupprimer
  2. C'est vrai que ça c'est un oubli majeur. Je me déçois moi-même. Je remédie à ça à l'instant...

    RépondreSupprimer