samedi 4 juillet 2015



Palmarès 25


L'artiste : Tom Wesselmann, artiste américain de l'ère du Pop Art (malgré qu'il n'aimait guère cette étiquette).  Il s'est servi de quelques médiums : peinture, collage, sculpture...  La plupart de ses oeuvres partage une vision très sexualisée d'un peu de tout, mais surtout en utilisant différentes parties du corps de la femme : cuisses, bouche, seins...  Moi, je l'aime parce qu'il a fait plusieurs belles choses trippantes et pleines de couleurs (portion critique d'une enfant de 8 ans, mais parfois faut pas chercher à aller plus loin).

© Tom Wesselmann


Bathtub Collage n°2 (1963), © Tom Wesselmann


Le film : Phoenix (2014), film allemand de Christian Petzold avec Nina Hoss, Ronald Zehrfeld et Nina Kunzendorf.  Une chanteuse ressortie vivante mais défigurée des camps de concentration tente de retrouver son mari même si c'est peut-être lui qui l'a livrée aux Nazis.  Lorsqu'elle le retrouve, celui-ci ne la reconnaît pas.  Il lui demande alors de se faire passer pour sa femme afin de toucher la fortune dont elle a hérité.  Ce long métrage parle beaucoup plus de trahison et d'amour que de la Deuxième Guerre mondiale.  L'attitude du mari et le comportement de la femme qui, en perdant ses traits s'est aussi perdue elle-même, créent un amalgame cassant.  On rage contre l'un et on a pitié de l'autre.  On veut les secouer tous les deux, mais pas pour les mêmes raisons : pour briser le premier et pour que cette dernière reprenne ses sens.   Pendant plusieurs moments au cours du film, j'ai eu peine à croire que de tels êtres peuvent exister.  Et pourtant, je sais qu'il y a bien pire... 

Nelly Lenz après sa chirurgie plastique (Nina Hoss).


Johnny (Ronald Zehrfeld) et Nelly (Nina Hoss).


La citation

"Language is a piss poor attempt at telepathy is what it is. We try to put our thoughts into each other's heads through language...But half the intended meaning gets lost in the transmission, and the other half is filtered through existing assumptions. Everything is a half truth!"  
- Tony Vigorito


La chanson : Mon amie Anne-Marie, cette fille qui n'aime que des choses cool, trippe pas mal sur Welcome to Night Vale, un podcast livré sous la forme d'une émission de radio qui sert de bulletin de nouvelles pour la ville fictive de Night Vale.  C'est le band Disparition qui fournit la pièce d'ouverture ainsi que la grosse majorité de la musique entendue durant les épisodes.  J'ai exploré un peu, j'aime bien.  Cliquez ici pour deux échantillons.  J'apprécie particulièrement Faith.

La lecture :  J'ai débuté la lecture de Cataonie, recueil de nouvelles de François Blais, un auteur québécois que j'aime beaucoup.  On suit le même personnage d'une histoire à l'autre.  Le langage utilisé ajoute beaucoup d'humour aux situations déjà cocasses dans lesquelles se retrouvent le narrateur, particulier lui aussi.  Et Anne-Marie adore François Blais, donc il est cool, et ce qu'il écrit l'est tout autant.


Le meilleur : Avoir terminé les (et survécu aux) six semaines de la portion orientation du Programme Préparatoire à l'Emploi (PPE) offert par l'APE.  Je suis très satisfaite de mon expérience, du chemin que j'ai fait je suis même fière de moi.  Je suis aussi contente d'avoir rencontré des madames et des orienteurs exceptionnels avec lesquels j'ai vécu cette formation.


Le pire : Max, le chien de mon frère Sébastien et de ma belle-soeur Marie-Ève, est mort.  On s'ennuie tous déjà, Ti Max.


Le jour de son arrivée parmi nous.  Ses oreilles et ses pattes étaient alors un brin disproportionnées.



Ti Max quand il était encore petit.



Son ère prépubère.



Une bonne séance de grattage.


On lui avait mis un joli noeud papillon pour le mariage de Marie-Ève et Sébastien.



Mon frère était son préféré.






2 commentaires: