dimanche 31 octobre 2010







Hier soir, je suis allée voir en spectacle l'excellent duo australien Angus & Julia Stone. Ils étaient sensationnels. Leurs voix étaient impeccables, et la maîtrise de leurs instruments, particulièrement la trompette limpide de Mlle Julia, mémorable. Malheureusement, je sais que je garderai davantage en tête l'attitude insolente de la foule que la performance envoûtante du frère et de la soeur.

Je me demande quand exactement le public a cessé d'être respectueux envers un groupe qu'il a payé pour entendre. Parce qu'il m'arrive désormais régulièrement d'avoir affaire à des spectateurs qui se foutent des autres et de l'artiste. Je me souviens de la prestation de Regina Spektor au Metropolis l'an dernier. Maintenant, les gens parlent entre eux PENDANT LES CHANSONS, haussent le ton si par malheur, la musique les enterre et les empêche de se comprendre, crient parfois des insanités plutôt que de crier leur joie et leur appréciation... Come on, people! Pourquoi vous déplacer si vous ne profitez même pas de ce qui se passe sur la scène? Écoutez l'album en gang dans votre salon, au pire...

Et puis, à tous ceux qui envoient des textos durant le show : un ou deux, je peux comprendre. Mais si je te vois en envoyer à tout bout de champ, tout le temps, à ton père, ton chum, ta blonde, ton amie, ton dude, ton chien, ta tante et ton collègue, je vais te juger. Sévèrement. Parce que rendu à ce point-là, je comprends pas pourquoi tu ne préfères pas vivre le moment actuel plutôt que de le faire savoir à tout le monde ou de régler je-sais-pas-quoi. T'auras tout le temps que tu veux après pour mettre à jour ton statut Facebook, je me dis.

Oh, et puis ceux qui font «CCCCCChhhhhhhuuuuuuUUUUUttttttTTTT!» à répétition en espérant que les autres se la ferment? C'est pire. Ça fait encore plus de bruit. Vous pouvez donc vous abstenir. Simplement leur dire de se taire, une fois, d'un ton raide. Ou peut-être les dévisager avec mépris. Ou tout simplement ne rien faire, mais en chialer entre amis entre les tounes, comme moi, et venir vous plaindre plus tard sur Facebook ou sur votre blog.




1 commentaire:

  1. Anonyme1/11/10

    Je suis bien d'accord. Incroyable que les gens soient trop gênés pour aller dire aux dérangeants de se la fermer, mais pas assez gênés pour s'empêcher de lancer des CHUT!! à n'en plus finir qui dérangent finalement encore plus que la discussion. Et pour ceux qui crient des insanités, personne ne leur a appris à vivre à eux?
    Mimi

    RépondreSupprimer