mardi 14 août 2007


Il faut lâcher prise pour tout agripper? Laisse passer...


J'ai marché pieds nus sur de la mousse. Trois pas la minute, du vent dans mes cheveux. Même dans l'immobilité, l'air filtrait, se mouvait. Moment de nature de petit quartier, c'était doux.


Je n'ai pas envie de longueurs. Ne nous attardons pas. Savoir qu'on peut avoir très longtemps pour ensuite tout perdre me navre. Posséder quelque chose, puis s'en défaire, ou s'en arracher... Connaître et se le faire dérober? Je préfère pas.


Y goûter, tout simplement. Dénichons le juste milieu entre l'appropriation et le partage. Jeux dociles et inoffensifs, j'en inventerai. Pour nous entendre rire, pour me rappeler. Pour vous voir sourire.

Je me fais passive avec le temps et ma convalescence. Je m'entoure de livres et d'engourdissements. C'est long, mais pas irritant. C'est lent, mais pas désoeuvrant. Je réfléchis, je m'irrite avec les convenances, je respire, je m'enflamme, je prends de nouvelles bouffées d'air...

Tout est à recommencer? Laisse filer...

6 commentaires:

  1. Tu dois l-ire comme une démente. Ou peut-être pas.
    Qu'est-ce que tu lis ?
    Et, Ah, je vais vouloir lire La moustache quand tu l'auras terminé, si tu veux bien me le prêter (oui, oui, je demande pour un loivre emprunté... hihih).
    MHV m'a convaincu après m'avoir mimé sa réaction en lisant la fin. Savoureux moment !!!

    RépondreSupprimer
  2. l-ire ? HAHAH. Pourquoi ce trait d'union ?
    Et je demande un livre, et non un loivre.
    Quoi que... si tu as un loivre à me prêter... ! :)

    RépondreSupprimer
  3. T'inquiète, mon cher Pierre-Luc, je lis pour plusieurs raisons, et la détente fait partie de celles-ci :)
    J'ai terminé de lire Amsterdam, de McEwan. Je me rends compte, peut-être à tort, que cet auteur semble aimer «philosopher», ou un truc du genre, j'ignore si le terme est bien choisi, et insérer ses réflexions sur des états à travers l'action de ses romans. Ça n'a rien d'emmerdant, du moins pas en ce qui concerne The Innocent et Amsterdam. Seulement, la fin de ce dernier était plus que prévisible, il ne fallait que l'attendre avec résignation (ce qui n'est pas mauvais en soi). Je me suis permise de dévorer Doggy Bag saison 2, et Djian continue de me séduire. Ses personnages sont disjonctés, et encore, je m'imagine à perfection les épisodes de ce roman style série télé. J'ai ensuite découvert le prodigieux Soudain le minotaure, de Marie Hélène Poitras. Exquise, sa vision de la victime et sa dualité héroïsme/pitié. Je te le suggère fortement! J'ai déjà hâte de lire sa Mignonne. Finalement, étant donné que je suis à cours de bouquins emportés à la hâte durant mon paquetage comateux, j'ai pigé dans la bibliothèque paternelle. J'ai trouvé Le monde selon Garp, de John Irving, et je me suis souvenue que tu devais me prêter son Hotel New Hampshire, alors je me suis dit que je lirais son Garp, pour m'initier. Je suis agréablement surprise! Quel humour! Et il y avait longtemps que je n'avais pas lu de trucs avec des récits enchâssés, pas que j'en sois une mordue, mais ça me permet de vagabonder!
    Maintenant euh... Je dois t'avouer que je ne sais absolument pas de quelle Moustache tu parles... HAHAHA! Suis-je sensée l'avoir en ma possession? Peu importe, j'aimerais bien avoir un replay de la réaction de MHV à mon retour :P

    À bientôt, petit-bijou-incrusté-dans-l'or!

    RépondreSupprimer
  4. T'as pas acheté La Moustache d'Émmanuel Carrère ? Il me semblait que oui.
    Pour le replay, tu lui demanderas, mais saches que nous avons une invitation à souper sur mon blogue !!!
    petit-bijou-incrusté-dans-l'or... AHAHAHAH.

    Allez, repose-toi, petite-gazelle-Malaisienne-qui-
    ignore-tout-des-lois-de-la-gravité-
    et-qui-se-permet-de-voler-dans-les-
    airs-comme-un-oiseau.

    RépondreSupprimer
  5. Hey, MHV et moi on se demande si c'est voulu que sur certains ordis, tes billets apparaissent souvent en caractères codés, genre des petits bonhommes et des trucs du genre...

    RépondreSupprimer
  6. Non, ce n'est pas voulu, et j'ignore comment remédier à ce langage codé... Je devrais tout simplement me résigner à écrire avec une seule police, mais j'ignore laquelle fait défaut ou pas! Une amie m'a déjà dit qu'elle copiait et collait mes billets illisibles sur Word, puis les transformait en écriture lisible, afin de les déchiffrer. Petit truc si jamais vous tenez tant à me lire! ;)

    RépondreSupprimer