mercredi 3 janvier 2007

Je tiens à remercier Pierre-Luc, celui-là même qui m'a donné le goût de concocter ma propre liste indiquant ces petites choses que j'apprécie ainsi que celles que j'exécre! Alors voici, en ce début d'année 2007, et sans aucun ordre particulier:

J'aime


  • L'idée qui a poussé dans la tête de chaque personne que j'ai rencontrée et qui a mené chacune à se déplacer au même endroit que moi au même instant.
  • Le visage d'une loutre. Avez-vous déjà vu quelque chose de plus adorable que le minois trempé d'une de ces bêtes?
  • Le lait au chocolat.
  • La musique. Elle m'accompagne autant dans mes highs que dans mes mauves.
  • Rêver. Je ne respire pas lorsqu'il n'y a plus rien qui se trame derrière le petit rideau dans mon cerveau.
  • Qu'on me complimente.
  • Danser. De manière folle. Ou sensuelle. Mais danser, sans m'arrêter.
  • Les fesses d'un homme. Et son parfum. Et ses bras, pour m'y perdre. Et...
  • Manger au restaurant, spécialement entre amis lorsque rien ne nous presse.
  • Dire à certains individus ce qui généralement ne serait pas dit devant eux. Selon moi, il faut toujours attendre que les visés soient présents pour leur laisser la possibilité de se défendre.
  • Prendre des bains trop chauds et regarder les bulles de mousse disparaître une à une.
  • Me faire bronzer. Je le fais seulement à l'occasion, mais toujours dehors.
  • Mes contradictions.
  • Dormir.
  • Quand j'aime ce que j'écris. Et quand les autres aussi.
  • Les toutous.
  • Des murs peinturés de couleur foncée. Le moins de «beige malade» possible pour moi!
  • L'unicité.
  • Faire du vélo.
  • L'Histoire.
  • Le Mois Multi au Complexe Méduse, à Québec en février.
  • Les êtres complexes.
  • Rire.
  • Me promener nue dans mon appart lorsque j'y suis seule.
  • Un de mes voisins, et il s'appelle Rosaire.
  • Le Festival d'été de Québec.
  • Le Vieux-Québec, la rue St-Jean, la Terrasse Dufferin, les Plaines.
  • Partager, dans tous les sens du mot.
  • Embrasser.
  • Faire l'amour.
  • Mes cheveux, la plupart du temps.
  • Que ma soeur et mon frère soient plus vieux que moi. Être la cadette comporte vraiment des avantages!
  • Tout ce qui est à saveur de cheese cake.
  • M'étendre sur le sol et observer le ciel, la nuit. Attraper le plus d'étoiles filantes possible.
  • Les Dieux Égyptiens.
  • Les différentes relations particulières que nous avons su tisser, toi, toi, toi, toi et toi et encore toi, et moi (vous savez qui vous êtes, j'imagine ;) Oh, et le compte n'est pas exact, hihi).
  • Ces multiples discussions que j'ai eues au cours des années avec tant de gens et qui ne m'ont pas laissée indifférente.

Je n'aime pas

  • Que les gens me voient trop souvent avec les mêmes trucs sur le dos.
  • Les tomates.
  • La gastro.
  • Le chialage, sous certaines conditions. Ce n'est pas bien de le promouvoir, mais avouons qu'une séance de bitchage de temps en temps fait du bien (j'admets donc le pratiquer).
  • Devoir prendre des médicaments à tous les jours.
  • Oublier de prendre mes médicaments, ce qui me fait réaliser que je dois prendre des médicaments tous les jours, et que je n'apprécie pas cela.
  • Ces espèces de crises suffocantes qui me paralysent l'âme et me convainquent d'absurdités (je ne le sais pas toujours que ce ne sont que des absurdités...).
  • Mes envies trop lourdes que j'ai des fois d'en finir.
  • Me faire bronzer. Je me dis presque à chaque fois que je serais plus confortable installée à l'ombre, et que je ne finis jamais par être bronzée comme je le souhaite, alors à quoi bon...
  • Faire de l'insomnie.
  • Passer d'une fantaisie, d'un rêve ou d'un scénario à un autre dans ma tête à un rythme trop fou et ne pas arriver à me brancher. Ça sonne peut-être «petite cervelle», mais j'exige un peu d'ordre là-dedans!
  • Jouer d'aucun instrument. Je devrais m'y remettre. La harpe m'attire...
  • L'actualité, les bulletins de nouvelles à la télé, les journaux.
  • Les êtres trop complexes, à un point tel qu'il font décrocher tous ceux qui les entourent.
  • Mes voisins, sauf un.
  • Le nom du seul voisin que j'aime bien.
  • L'entêtement qu'ont ceux qui ne sont pas doués pour les contacts entre humains à continuer à travailler dans le domaine du service à la clientèle.
  • Les principes et certains réglements bidons de mes anciens patrons.
  • Quand je me rends compte que ma dépression me fait parler plus qu'avant. Parler trop de soi-même, c'est agaçant, à la longue.
  • Mes cheveux, des fois.
  • Les poils sur mon corps. Je suis en pleine mission qui a pour but de les exterminer, tous!
  • Mon obsession pour le poil.
  • Trop manger.
  • La façon dont mes parents se laissent diriger par notre chien. Il ne s'agit que d'une boule de poils, il ne fait pas pitié, il est trrrrrès bien traité et il est dix fois plus petit que vous. Mettez vos culottes, bâtard!
  • Devoir être joyeux parce que c'est la période des Fêtes.

1 commentaire: